Programme local de l'habitat (PLH) métropolitain Programme local de l'habitat (PLH) métropolitain
Logement-Urbanisme Logement-Urbanisme

La Ville de Marseille présente ses propositions pour agir face aux urgences du logement dans le cadre de l'élaboration du Programme local de l'habitat métropolitain

Dans le cadre de l’élaboration du Programme local de l’habitat métropolitain 2023-2028 (PLH), la Ville de Marseille présente un ensemble de propositions visant à permettre aux Marseillaises et aux Marseillais de se loger dans des conditions plus accessibles, plus dignes et plus durables.

Le PLH, établi par la Métropole pour une durée de six ans, couvre tous les aspects stratégiques de la politique locale de l’habitat : besoins et construction de logements, interventions sur l’existant, régulation des marchés fonciers et immobiliers, parcours résidentiels, réponse aux besoins spécifiques en logement.

Pour la Ville de Marseille, le PLH doit permettre à toutes les Marseillaises et tous les Marseillais de se loger, y compris les plus modestes, à tous les âges de la vie, de lutter contre l’habitat indigne, de construire une ville équilibrée et harmonieuse et de penser la ville bas carbone et lutter contre la précarité énergétique.

La Ville souhaite avant tout que le PLH soit l’expression d’une vision stratégique de la politique du logement et de l’habitat à l’échelle métropolitaine, définissant la juste contribution de chaque commune aux efforts de production de logements, notamment sociaux, en vue d’un rééquilibrage territorial et en tenant compte d’une part des besoins en logements et d’autre part, des politiques publiques et des projets structurants en matière d’aménagement, de déplacements et de développement économique.

C’est pourquoi conformément aux objectifs fixés par la loi SRU et au cadre défini par les schémas stratégiques qui portent sur le territoire métropolitain, l’objectif de production de 12 000 logements par an, la Ville de Marseille porte un objectif annuel ambitieux de production de 4 500 logements neufs sur la durée du PLH (2023-2028) dans tous les secteurs de la ville. Cet objectif ambitieux permettra de répondre aux besoins des ménages, à l’évolution des logements vacants et des résidences secondaires et touristiques, au renouvellement du parc obsolète et à la croissance démographique.

La municipalité souhaite la création annuelle de 2 300 logements abordables comprenant :

  • près de 1 500 logements locatifs sociaux neufs (logements familiaux et logements en structures) ;
  • plus de 600 logements sociaux créés dans le parc existant (acquisitions-amélioration réalisées par les organismes HLM, conventionnement Anah, intermédiation locative sociale) ;
  • environ 200 logements en accession sociale à la propriété.

Par ailleurs la Ville de Marseille rappelle que la réussite de cet objectif annuel de production de 4 500 logements neufs, dont 2 300 logements abordables par an ainsi que la réhabilitation massive du parc existant, est soumise à plusieurs conditions :

  • La concrétisation des projets de renouvellement urbain et des dispositifs d'accompagnement des copropriétés en difficulté ;
  • L’assurance de la justice territoriale dans la répartition des objectifs à l’échelle métropolitaine ;
  • La révision du PLUi prenant en compte les objectifs de la Ville, notamment l’abaissement du seuil de mixité sociale (appliquer l’obligation de 30% de logements sociaux dans toutes les constructions comprenant 30 logements ou plus) ;
  • Le développement et l’amélioration de l’offre de transports en commun et des mobilités douces ;
  • La relance de la politique foncière d’aménagement ;
  • La définition d’un plan de reconquête des logements vacants ;
  • L’investissement dans la rénovation énergétique ;
  • Le développement de nouvelles solutions pour les plus précaires (personnes âgées ou vulnérables, étudiants, personnes sans abri).

Parce que cette situation nécessite la mobilisation de tous, la Ville de Marseille s’inscrit dans un plan ambitieux et attend un engagement de la Métropole et de l’ensemble des institutions concernées à la hauteur des défis futurs.

Dans la poursuite de cette mobilisation, les 28 et 29 novembre prochains, la Ville de Marseille organise les États généraux du logement en réunissant l'État, les collectivités, les bailleurs, les promoteurs, les collectifs et associations de citoyens. Ce grand rassemblement inédit devra permettre d’avancer sur des solutions pour répondre aux urgences du logement et faire de Marseille une ville plus durable et plus solidaire.