Vous êtes ici

Excellence médicale : un cerveau virtuel pour étudier l'épilepsie développé à Marseille

11 juin 2018

Des chercheurs du CNRS, de l’Inserm, d’Aix-Marseille Université et de l’AP-HM viennent de créer pour la première fois un cerveau virtuel permettant de reconstituer le cerveau d’une personne atteinte d’épilepsie.
Ce travail permet de mieux comprendre le fonctionnement de la maladie mais aussi d’aider à préparer des gestes chirurgicaux par exemple.

Un pour cent de la population mondiale souffre d’épilepsie. La maladie affecte les individus différemment, d’où l’importance d’un diagnostic et d’un traitement individualisés.
Or, actuellement les moyens de comprendre les mécanismes de cette pathologie sont peu nombreux et relèvent surtout de l’interprétation visuelle d’un IRM et d’un électroencéphalogramme.
Cela s’avère d’autant plus difficile que 50% des patients ne présentent pas d’anomalie visible à l’IRM et que la cause de leur épilepsie reste donc inconnue.

Le cerveau virtuel développé à Marseille va permettre de  poser une diagnostic beaucoup plus précis et de mieux comprendre - en tenant compte de paramètres propres à chaque patient - comment sont organisées les régions de son cerveau et l’interconnexion des aires entre elles.

Cette technologie est, par ailleurs, à l’essai sur d’autres pathologies affectant le cerveau, comme l’AVC, l'Alzheimer, les maladies neurodégénératives ou la sclérose en plaques.
 


Marseille à la pointe de l'excellence médicale

La cité phocéenne dispose aujourd'hui d'un des meilleurs réseaux hospitaliers de France. La ville fait référence dans de nombreux domaines : pédiatrie, cardiologie, cancérologie, chirurgie robotique, chirurgie mini-invasive, radiologie interventionnelle...
Elle dispose de deux centres de recherches hospitalo-universitaire sur l'épilepsie, l'immunologie et le cancer, de centres de recherches en imagerie médicale, de 90 centres spécialisées en maladie rares...
L'Institut hospitalo-universitaire d'infectiologie est unique en France et figure parmi les 5 premiers mondiaux.
Le centre de traitement des tumeurs cérébrales par le "Gamma Knife" est également l'un des plus reconnus au niveau international avec des patients venus de l'Europe entière se faire traiter à Marseille.
La grande majorité des médecins hospitaliers de l'APHM bénéficient d'une grande reconnaissance nationale ou internationale dans leur domaine. Ils travaillent sur des plateaux techniques particulièrement performants et innovants.
Mais la force de l'APHM réside aussi dans la qualité de sa formation universitaire (3ème Centre Hospitalier Universitaire de France) et dans la synergie entre soignants, enseignants, chercheurs et étudiants.

Avec 15 000 employés, l'APHM est la plus grande entreprise de PACA. Son rayonnement est territorial mais aussi national et international.
A Marseille se dessinent aujourd'hui, les contours de la médecine de demain.


Pour aller plus loin

 

Réseaux sociaux

 

Suivez nous sur Facebook !

 

  Live Tweet