Vous êtes ici

Lutte contre l'homophobie

La Ville de Marseille est un partenaire de travail et un partenaire financier de nombreuses associations LGBTI, notamment l'association AIDES qui travaille sur le thème de l'homophobie et de la transphobie, l'association Le Refuge qui aide les jeunes homosexuels en situation de rupture familiale ou encore le COREVIH PACA OUEST qui organise de nombreuses actions de prévention et d'information. La municipalité subventionne également le Collectif IDEM (Identité Diversité Égalité Méditerranée) ou encore l'association Agis Ibiza.

En outre, les associations LGBTI qui adhèrent à la Cité des Assocations (équipement municpal situé au 93, La Canebière) peuvent bénéficier de son soutien logistique, entièrement financé par la Ville de Marseille : location de salles de réunion, conseil, formation, assistance, ainsi que de plusieurs ateliers à leur service : reprographie, microédition, audio-vidéo...  Ainsi le "Collectif IDEM", "Le Refuge", "Centre évolutif Lilith", "Sos Homophobie" ou encore "UEEH" (Universités d’Été Euroméditerranéennes des Homosexualités) ont pu utiliser ce soutien.

Chaque année, les associations LGBTI peuvent bénéficier de stands gratuits, pour promouvoir leurs actions, au festival des associations "Vivacité" qui a lieu au Parc Borély, le premier dimanche de septembre.

Dans la lutte contre le Sida et les addictions, la Ville de Marseille s'appuie notamment sur le plan de santé sexuelle 2018-2030, voulu par le gouvernement, au sein duquel la lutte contre la stigmatisation envers toutes les communautés sexuelles est un axe prépondérant. Les services municipaux travaillent actuellement à l'élaboration d'un grand projet "Marseille sans Sida".

Dans le cadre de ses missions sur la santé sexuelle, l'adjoint au maire de Marseille, en charge des questions de Santé, est en contact régulier avec les IFSI (Institut de Formation aux Soins Infirmers) locaux et, à ce titre, il participe et apporte le soutien de la municipalité à de nombreuses opérations de sensibilitation ou de prévention. Ce fut le cas, par exemple, en mars 2018, lors de la journée de prévention organisée par l'IFSI La Blancarde à laquelle ont été conviés plus de 900 lycéens. Il y fut question de lutte contre l'homophobie et du principe du consentement chez les jeunes ados découvrant la sexualité.

La Ville de Marseille est également partenaire de plusieurs associations qui travaillent dans le milieu festifs, auprès d'un public jeune, et abordent quotidiennement le problème des discriminations. C'est le cas, notamment des associations "Avenir Santé" ou encore "Plus Belle La Nuit" qui oeuvrent sur le terrain lors des festivals (comme récemment à Marsatac).

 

Réseaux sociaux

 

Suivez nous sur Facebook !

 
 

  Live Tweet