Pour décliner les priorités nationales et régionales en matière de santé qui relèvent de la compétence de l’État et pour développer ses propres visées stratégiques, la ville a depuis de nombreuses années construit un partenariat avec les institutions en charge des politiques publiques de santé publique et du handicap qu'elles relèvent de l’État ou des collectivités territoriales.


Pour renforcer cette coopération, la Ville, l’État, l'Agence Régionale de Santé et le Conseil Départemental ont contractualisé un engagement commun pour la protection et la promotion de la santé de la population marseillaise : le Contrat Local de Santé (CLS).

Pour être au plus près des besoins de la population marseillaise, le CLS se fonde sur un diagnostic épidémiologique de son état de santé : le Bilan Santé Marseille (BSM) 2012.
Ce bilan a été complété par un outil cartographique de statistiques territoriales, Marseille Observation Santé (MOS), qui peut être consulté en ligne par l'ensemble des acteurs intéressés.

Le CLS poursuit deux enjeux majeurs : la réduction des inégalités sociales et territoriales de santé et la continuité de la prise en charge des personnes suivant une logique de « parcours ».
Quatre orientations populationnelles ont été retenues dans le cadre du Contrat Local de Santé et  constituent la base du cadre programmatique.
 

­­
Les orientations du CLS
- Promouvoir l’égalité devant la santé dès les premiers âges de la vie (enfants et adolescents
- Anticiper et accompagner le vieillissement de la population (personnes âgées)
- Prise en charge et insertion des personnes atteintes d’un handicap
- Accès aux soins, à la prévention et amélioration de la prise en charge.

Consulter le Contrat Local de Santé (CLS) de la Ville de Marseille

 

Depuis plus de 10 ans, la ville contribue à l'effort particulier pour promouvoir la santé des habitants des quartiers prioritaires de la politique de la ville par la mise en place, le soutien, le pilotage et le suivi des Ateliers Santé Ville (ASV).


Les ASV constituent une démarche d’ingénierie de projet, de coordination d’acteurs et de programmation d’actions de santé au service de la réduction des inégalités sociales et territoriales de santé, elle s’applique dans un cadre partenarial au profit des habitants des quartiers prioritaires de la politique de la ville.


Depuis 2002, quatre Ateliers Santé Ville (ASV) se sont progressivement implantés sur tous les territoires prioritaires de la politique de la ville à Marseille qui regroupent 45% de la population marseillaise (412 000 habitants) et couvrent un quart du territoire de la ville.


Trois ASV territoriaux : l'ASV Marseille Centre en 2002, l'ASV Marseille Nord en 2003 subdivisé en deux en 2007 puis l'ASV Grand Sud-Huveaune en 2012.
Un ASV thématique sur la santé mentale a été mis en place en 2007 en cohérence avec la stratégie mise en œuvre par la ville dans ce domaine pour prendre en compte les problèmes de santé mentale liés à la précarité.
Les ASV ont pour mission la mise en œuvre, le suivi et l'évaluation des plans locaux de santé publique (PLSP), élaborés sur la base d'un diagnostic partagé, du bilan et de l'évaluation des actions et du processus. Ces PLSP sont inclus dans le Contrat Local de Santé.


Ils sont pilotés et animés par des coordinateurs qui sont de véritables personnes ressources en matière de santé sur leur territoires.